En appliquant les conclusions de la chambre régionale des comptes sur la délégation de services public des îles, le conseil général du Morbihan n’aborde le problème des liaisons maritimes que du point de vue comptable sans prendre en compte les besoins des habitants et la nécessité de maintenir sur nos îles une activité économique pérenne.

L’Union Démocratique Bretonne considère que c’est un devoir de solidarité territoriale que de maintenir un service public de qualité pour les îliens.

Une prorogation d’un an de la délégation de service public permettrait une véritable concertation avec la population et ses élus afin d’étudier la meilleure solution pour maintenir des liaisons maritimes à un prix abordable tant pour les passagers que pour le fret.

Prolonger le contrat serait d’ailleurs prudent, dans l’attente de savoir si le conseil général garde cette compétence dans la loi de décentralisation à l’étude.

Prolonger permettrait enfin d’étudier des pistes pratiques de contournement de l’avis des comptables public : à titre d’exemple, l’UDB soumet au débat l’idée de faire bénéficier des tarifs réduits existant aux détenteurs de cartes des réseaux de transports en commun gérés par le département et Lorient agglomération.

L’Union Démocratique Bretonne soutient le rassemblement des îliens devant le Conseil Général lundi à Vannes

Bernard Guégan
Secrétaire de la section du pays de Lorient

Nous contacter

07 87 36 41 66

Informez-vous !