Locminé va donc accueillir François Hollande vendredi pour inaugurer la plate-forme de méthanisation Liger (Locminé innovation gestion des énergies renouvelables)

La production d’énergies renouvelables sera présentée comme « LA » ressource de diversification pour l’agriculture et l’agroalimentaire deux secteurs à la peine aujourd’hui. Ce n’est certes pas faux, mais il ne faudrait pas pour autant gober la communication présidentielle. Quelle est la réalité de la politique énergétique en France aujourd’hui ? Du saupoudrage pour les énergies vertes et la grande masse des investissements pour le nucléaire.

Le nouveau projet alter breton avait esquissé en 2009 à la suite des précurseurs de 1979, une autre politique énergétique. A 30 ans d’intervalle la même démarche avant le même constat. La Bretagne pourrait se passer d’énergies fossiles et ne consommer que sa propre production. La méthanisation agricole faisait partie du mix énergétique proposé. Mais que constate-t-on aujourd’hui ? L’EPR par exemple, ce sont 9 milliards (en 2015) gaspillés et détournés des véritables alternatives, ce qui équivaut à 820 unités de méthanisation équivalentes à « Liger », soit plus de 8 installations par département. Un potentiel susceptible de lancer une filière industrielle de fabrication de méthaniseurs. Sans oublier que c’est un véritable parcours du combattant pour mettre en place ces unités de méthanisation face à l’administration de l’Etat.

François Hollande n’est pas crédible dans cette démarche. Pas de stratégie, pas d’ambition, pas de projection dans l’avenir. La Bretagne mérite une politique énergétique digne de ce nom.

Tangi Cheval

Responsable de la fédération du Morbihan

Nous contacter

07 87 36 41 66

Informez-vous !