Le premier tour de la primaire organisée par le Parti socialiste a vu les participants placer Benoît Hamon largement en tête, devant l’ancien premier ministre Manuel Valls, en Bretagne plus qu’ailleurs.

L’Union démocratique bretonne rappelle à cette occasion qu’elle soutient la candidature de Christian Troadec, candidature portée par la fédération Régions et peuples solidaires.

Bien qu’elle ne participe pas à cette primaire, l’UDB tire deux enseignements du premier tour :

– au vu des résultats, il semble que les sympathisants du Parti socialiste aient voulu rebattre les cartes. A contre-courant du ralliement massif des cadres et élus du PS breton à Manuel Valls ou Emmanuel Macron, les électeurs socialistes semblent vouloir afficher un ancrage à gauche, écologiste, et tourner la page des années Valls.

– après la défaite de Nicolas Sarkozy à la primaire de la droite, c’est la deuxième fois que la stratégie de l’homme autoritaire et se voulant providentiel est mise en échec. C’est une bonne nouvelle pour le renouveau démocratique dont notre société a besoin.

Un décalage réel existe donc entre les choix tactiques de la plupart des élus et des responsables socialistes en Bretagne, et ceux des électeurs. Un renouvellement à gauche est nécessaire, en 2017 mais aussi à plus long terme, notamment aux élections locales et régionales.

Nil CAOUISSIN

Mouezh-aotreet Unvaniezh Demokratel Breizh
Porte-parole de l’Union démocratique bretonne

Nous contacter

07 87 36 41 66

Informez-vous !