En Catalogne, le gouvernement de Madrid a fait tout son possible pour que le référendum n’ait pas lieu, au moyen de menaces et intimidations. L’abnégation et le courage des Catalans a toutefois permis de mettre en place 2300 bureaux de vote dans toute la Catalogne.

Des scènes inadmissibles ont eu lieu aujourd’hui en Catalogne, avec l’usage de matraques et de flash ball contre de simples citoyens souhaitant seulement exercer leur droit de vote.

L’Union démocratique bretonne condamne avec la plus grande fermeté l’attitude du Premier ministre espagnol Mariano Rajoy, et appelle l’Etat français et la communauté internationale à se désolidariser de Madrid. Aucune tolérance ne saurait être accordée face à de telles violences contre les personnes et ces atteintes aux principes fondamentaux des droits de l’Homme.

Victor Gallou
Responsable des Affaires Internationales de l’Union Démocratique Bretonne

Nous contacter

07 87 36 41 66

Informez-vous !