L’Union démocratique bretonne apporte son soutien aux faucheurs volontaires qui seront jugés le vendredi 20 octobre à Guingamp, pour avoir voulu alerter la population sur les dangers du glyphosate en rendant impropres à la vente des bidons de pesticide dans une jardinerie.

Pour l’Union démocratique bretonne, la justice fait fausse route en s’attaquant à des militants désintéressés et simplement soucieux de protéger la santé des personnes et de l’environnement. Leur action n’a pu causer que des dommages dérisoires, sans commune mesure avec les préjudices subis au dommages quotidien et liés à la surutilisation des pesticides: maladies, décès, perte de biodiversité…

On sait par ailleurs que certaines les firmes produisant le glyphosate pratiquent couramment la manipulation et l’intimidation de chercheurs, pour faire taire toute voix tendant à démontrer la dangerosité de leurs produits. Ce contexte rend plus nécessaire encore la résistance citoyenne aux produits phytosanitaires nocifs.

Nous contacter

07 87 36 41 66

Informez-vous !