Le préfet du Finistère a interdit dans le département toutes les manifestations relatives au soutien aux Kurdes dans leur lutte contre l’agression de l’État turc. A l’origine de cette mesure préfectorale, une attaque de nationaliste turcs contre des manifestants à Brest, le 10 février, qui rappelaient pacifiquement que l’armée turque bombarde, en violation du droit international, le canton autonome d’Afrin en Syrie, où les Kurdes ont mis en place une démocratie inédite dans la région.

L’UDB apporte tout son soutien au combat des Kurdes pour leur autonomie.

Depuis plusieurs années, des milliers de combattants kurdes, hommes et femmes, sont engagés dans les combats au sol pour libérer le Moyen Orient de Daech et son projet totalitaire d’État islamique. Depuis plusieurs années, les Kurdes se battent et meurent pour nos libertés. Les États occidentaux, dont la France, se sont appuyés sur les combattants kurdes pour ne pas avoir à engager de troupes au sol. Aujourd’hui, ces mêmes États laissent l’armée turque d’Erdogan et ses supplétifs islamo-fascistes de Syrie agresser le canton d’Afrin. Ce cynisme nous révolte.

Le Préfet du Finistère renvoie dos à dos agresseurs et agressés, c’est intolérable et c’est honteux.

L’UDB apporte tout son soutien au combat des Kurdes pour leur autonomie.

Pour la Fédération du Finistère de l’Union Démocratique Bretonne

Le Responsable Fédéral

Bernard LE MAO

Nous contacter

07 87 36 41 66

Informez-vous !