L’Union démocratique bretonne appelle à participer à la manifestation de soutien à Diwan, le 26 mai, à Rennes.

Depuis sa création, le réseau d’écoles immersives en langue bretonne Diwan a accompli un travail sans égal pour la transmission du breton. Nombre de jeunes brittophones y ont appris la langue, et c’est dans son sillage que se sont développées les offres d’enseignement bilingue dans les écoles publiques et privées. Diwan a toujours mené à bien sa mission dans le respect de la laïcité, avec la volonté d’obtenir un statut de service public pour un enseignement en breton accessible à tous, loin des caricatures qui en ont été faites. Malgré l’hostilité initiale des pouvoirs publics, Diwan s’est développé car le réseau répond à un besoin profond dans la société bretonne, celui de faire vivre et de se réapproprier une langue longtemps étouffée.

Si la mission de service public de Diwan est aujourd’hui largement reconnue, les moyens du service public lui font en revanche défaut. Les communes peuvent en effet refuser de verser le forfait scolaire pour les élèves scolarisés à Diwan et les procédures de contractualisation freinent le développement du réseau qui repose encore sur le travail acharné de bénévoles. Avec la fin des contrats aidés, le gouvernement fragilise Diwan et la situation risque d’être dramatique à la rentrée scolaire 2018 si aucune solution n’est trouvée.

L’Union démocratique bretonne appelle à compenser immédiatement et à l’euro près les pertes que subira Diwan suite à la non-reconduction de ses contrats aidés, afin de répondre à l’urgence. Il importe également de cesser la politique de bricolage qui maintient le réseau et ses salariés dans une précarité permanente. L’Union démocratique bretonne demande que soit reconnu à Diwan un statut public, permettant le maintien de son autonomie et de ses méthodes, avec un financement public équivalent en euro par élève au financement de l’Education nationale. C’est à la fois une question d’égalité et une question de respect : garantir un financement équitable à Diwan permettra de rétablir l’égalité entre ses personnels, ses élèves, et ceux de l’ensemble de l’enseignement public ; reconnaître un statut public au réseau sera un pas en avant clair des pouvoirs publics en faveur de la transmission de la langue bretonne.

L’Union démocratique bretonne soutient toutes les revendications de Diwan et participera à la manifestation 26 mai à Rennes pour garantir son avenir.

Rendez-vous ce samedi 26 mai à Rennes
Au Mail François Mitterrand
À 10h30.

Nous contacter

07 87 36 41 66

Informez-vous !