210 années de prison requises contre les acteurs d’une catalogne indépendante.

La décision du parquet espagnol de faire traduire en justice début 2019, en requérant de lourdes peines de prison, l’ensemble des acteurs pacifistes qui soutiennent une Catalogne indépendante fait que 2 femmes et 7 hommes sont emprisonnés. L’UDB réclame la liberté pour :

– Oriol Junqueras, accusé de rébellion, sédition, malversation : 25 ans

– Jordi Cuixart, Jordi Sanchez, Carme Forcadell, accusés de rébellion, sédition : 17 ans

– Joaquim Forn, Jordi Turull, Raoul Romeva, Dolors Bassa, Josep Rull, accusés de rébellion, sédition, malversation : 16 ans

Au total, plus de 210 années d’emprisonnement ont été injustement demandées contre ces femmes et ces hommes.

L’UDB demande la libération immédiate de ces 9 prisonniers politiques ainsi que l’annulation de toutes les poursuites des personnes incriminées suite aux événements du 1er octobre 2017.

210 années de prison requises contre les acteurs d’une catalogne indépendante

L’UDB n’oublie pas non plus de dénoncer l’exil forcé de 7 autres personnes innocentes qui sont devenues malgré elles les nouveaux réfugiés politiques à l’intérieur de l’Union européenne. C’est une véritable atteinte aux droits de l’homme et au droit de circuler et de vivre partout en Europe pour les citoyens Marta Rovira, secrétaire générale d’ERC, Carles Puigdemont, président de la Generalitat, Meritxell Serret, ministre de l’Agriculture et de la Pêche, Toni Comin, ministre de la Santé, Lluis Puig, ministre de la Santé, Clara Ponsati, ministre de l’Éducation, Anna Gabriel, député de la CUP, et le chanteur de rap Valtonyc.

Au total, 16 personnes sont privées de leurs droits fondamentaux dans une Europe en contradiction avec le principe des droits de l’homme et du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

 

Nous contacter

07 87 36 41 66

Informez-vous !