Rennes, le 13 décembre 2018

Suite à la déclaration du Président de la République en réponse au mouvement des gilets jaunes, la section UDB du pays de Rennes déplore que la fracture territoriale ait été si peu abordée. Celle-ci est en effet en grande partie responsable de la crise sociale que le pays traverse. La déconnexion de plus en plus grande entre les lieux de résidence et de travail de la population est une réalité, en Bretagne comme ailleurs.

Mais alors que beaucoup d’élus locaux partagent ces constats, ils persistent dans le même temps à agrandir les zones d’activité. À ce titre, l’UDB s’oppose au projet de centre commercial géant de Pacé qui est un modèle obsolète, concurrençant de surcroît les commerces de centre-villes au détriment d’espaces agricoles. À l’heure où la question du coût du carburant pour les déplacements contraints est posée, on continue d’agrandir ou de multiplier les zones commerciales uniquement accessibles en automobile, excluant de fait ceux qui n’en possèdent pas. L’UDB dénonce cet étalement urbain qui renforce encore la dépendance à la voiture individuelle alors que l’urgence climatique nous impose de changer nos modes de consommation et de déplacements.

L’UDB du pays de Rennes appelle les élu(e)s à réfléchir aux moyens de relocaliser les services publics et les commerces dans les centres, mais aussi dans les quartiers, au plus près des usagers et des consommateurs.

Nous contacter

07 87 36 41 66

Informez-vous !

PB mai 2019