Direct Énergie, racheté par Total, a lancé des travaux préparatoires et clôturé le terrain prévu pour la centrale à gaz, rejetée par une grande partie de la population qui ne marche pas à la vieille fable de menace du « black out ». L’UDB était partie prenante dans le cortège.

Les opposants se battent depuis de nombreuses années contre ce projet qui n’a a jamais été en phase avec les besoins réels de territoire, encore moins avec l’ambition de développer les énergies renouvelables et de réduire les besoins en énergie à la source.

Ils ont montré leur détermination à empêcher la construction de ce grand projet inutile, coûteux et dangereux pour la santé et l’environnement.

En plus des mobilisations quotidiennes sur le terrain, le grand rassemblement a rassemblé tous ceux qui veulent marquer « le printemps de l’urgence climatique » : beaucoup de jeunes, de parents avec enfants, mais aussi la génération des seniors consciente qu’il n’y a pas de plan B et qu’il n’y a qu’une planète.

Pour rappel, la centrale à gaz, c’est : 1 million de tonnes de CO2/an, 50 millions d’€/an pendant 20 ans renouvelable, que l’État reverserait à TOTAL (60 % du chiffre d’affaire de la centrale).

Dans le cortège, le sonneur de Brennilis, Georges Cadoudal, 90 ans, venu apporter le soutien de son biniou braz aux manifestants.

Nous contacter

07 87 36 41 66

Informez-vous !