Nous contacter

07 87 36 41 66

Informez-vous !

Une PB été 2019

À l’appel de la CGT, le personnel des urgences de l’hôpital de Douarnenez a commencé hier mardi une série de débrayages quotidiens pour protester contre le manque d’effectifs et les conditions de travail qui ne permettent plus d’assurer correctement les services aux usagers.

L’Union démocratique bretonne ne peut qu’apporter son soutien à cette action et rappelle à ce titre le combat mené depuis l’été 2018 pour mettre en évidence les risques relatifs à la santé des habitants du Cap-Sizun, du Porzay et du pays de Douarnenez. L’UDB rappelle à ce titre qu’elle a remis au directeur de l’ARS (agence régionale de santé), en janvier dernier, une pétition qui avait recueilli près de 10 000 signatures, démontrant la réelle inquiétude des habitants face à la disparition de la ligne de SMUR la nuit et les week-ends. Pétition restée sans réponse.

Aujourd’hui, la situation reste la même, aucune mesure pour apporter une meilleure couverture n’a été apportée. La situation s’aggrave. L’UDB condamne la casse organisée des services de santé (hôpitaux, maternités, urgences, EHPAD…) en Bretagne comme ailleurs.

Pour l’UDB, la mise en œuvre de la politique de santé doit être décentralisée et non déconcentrée. Cela suppose que l’ARS devienne une administration pilotée par le conseil régional, et que les représentants des usagers puissent participer comme des acteurs à part entière à la gestion des hôpitaux publics.

Maxime Touzé, responsable de la section UDB Ouest Cornouaille – Kornôg Kerne