Comme de nombreuses Nantaises et Nantais, c’est avec effroi que nous constatons les dégâts liés à l’incendie de la cathédrale de Nantes.
Au-delà du culte chrétien, c’est bien le patrimoine nantais et breton qui est meurtri, alors que l’édifice l’avait déjà été quelques décennies plus tôt.

Nous souhaitons remercier les pompiers et autres personnels sollicités lors de l’incendie, qui ont su le maîtriser et le circonscrire très tôt.
Toute la lumière devra être faite par le Parquet de Nantes sur les origines de cet incendie, qui semblerait être d’origine criminelle. S’attaquer à un tel édifice, si cela est confirmé, relève d’un acte politique, que nous ne pouvons que condamner.

Notre fédération réaffirme l’importance de conserver notre patrimoine, qu’il soit culturel, cultuel ou naturel. La loi du 17 avril 1906 et le décret du 4 juillet 1912 ont confié la charge des 87 cathédrales concordataires, dont celle de Nantes, à l’État. Nous demandons que les fonds qui seront alloués pour la reconstruction soient proportionnellement comparables à ceux promis pour Notre-Dame-de-Paris. Rien ne saurait justifier une inégalité de traitement.

Fédération de Loire-Atlantique de l’UDB

Nous contacter

07 87 36 41 66

watchxxx.top pornovideo8.com seexxxnow.net