Comme elle l’a toujours été depuis les premiers plans sociaux qui ont menacé le secteur de l’informatique et du numérique dans le Trégor, l’Union démocratique bretonne est à nouveau aux côtés des employés de Nokia dont 402 sont menacés de licenciement.

La transition numérique se décline en composantes technologiques, mais aussi en composantes humaines et sociales. Le Trégor doit garder une part dans la “Recherche et développement” dont il a été l’un des pionniers.

On sait que le Trégor tout entier subirait les conséquences d’une telle baisse de l’emploi qualifié. C’est donc l’affaire de tous les Trégorrois.

Fidèle à son objectif « Vivre, travailler et décider au pays », l’UDB Trégor-Goëlo appelle au plus large rassemblement possible pour faire échec à ce plan social qui pourrait, à terme, signer la fin du site Nokia à Lannion. Pour exprimer sa solidarité avec les salariés de Nokia, elle vient d’imprimer, à plusieurs centaines d’exemplaires cette affiche pour exiger “Nokia ? No casse !!!”

Fédération UDB du Trégor-Goëlo

Nous contacter

07 87 36 41 66

watchxxx.top pornovideo8.com seexxxnow.net