Conseil municipal de Lorient, le 17 septembre 2020

Intervention de Gael Briand, élu UDB à Lorient (groupe Lorient en commun)

Contexte: suite au drame survenu en été 2020 au Liban, le conseil municipal souhaite débloquer 10000€ de soutien.

Monsieur le maire, mes chers collègues,

Comme vous tous, nous avons été frappés par les images impressionnantes de l’explosion sur le port de Beyrouth le 4 août dernier. Aussi, nous ne contestons pas la volonté d’attribuer une subvention exceptionnelle ni même ne critiquons le montant proposé.

En revanche, permettez-moi un petit « cavalier » comme on dit dans le jargon de l’Assemblée Nationale. Nous nous interrogeons sur la politique de solidarité internationale qui sera celle de votre mandature ? L’aide internationale sera-t-elle dictée en fonction de l’émotion suscitée dans les médias, comme ce fut le cas pour le million d’euros donné par François Goulard à Notre-Dame-de-Paris ? Ou peut-on plutôt considérer que cette aide serve à construire des relations de confiance entre notre ville de Lorient et certaines parties du monde dont nous considérons qu’elles ont besoin d’un soutien politique plus encore que financier ? Je pourrais évoquer la Palestine bien sûr , mais j’ai une pensée pour le peuple kurde qui subit la répression du président turc, M. Ergogan. La communauté internationale a fini par s’y habituer. Pourtant, plusieurs villes – dont certaines que j’ai pu visiter fin 2015 – ont été bombardées, des quartiers entiers ont été détruits sans qu’une seule ligne n’en fasse mention dans la presse française. Je vous propose même un nom pour un éventuel jumelage : la ville de Mardin, magnifique cité au sud de la Turquie. 65000 habitants, dominant les plaines du Rojava, en Syrie. La forte présence militaire là-bas ne nous dépaysera pas trop à Lorient ! Le maire pro-kurde démocratiquement élu de cette ville a été destitué en août par le gouvernement… simplement parce qu’il était membre du mauvais parti !

Merci d’avance d’y réfléchir Monsieur le Maire. L’aide internationale n’est pas une affaire de charité, mais d’engagement politique. Notre politique de jumelage peut y aider à condition qu’elle soit dynamique et non symbolique.

Réponse du maire :
L’intervention nous emmène dans des débats de géopolitique qui dépasse la ville de Lorient. Le Liban a des relations historiques avec la France et nous avons des Libanais sur le sol lorientais.

Reprise de la parole par Gael Briand :
M. Le Maire ne répond pas à ma question. Encore une fois, il ne s’agit pas de nous opposer à ce bordereau, mais de comprendre la logique de la politique internationale. Vous dites qu’il y a des Libanais à Lorient, c’est vrai, mais la communauté Kurde appréciera ! Pourquoi 10000 € au Liban et pas 20000 € à un autre pays qui en aurait tout autant besoin ? C’est cela que nous aimerions comprendre. Nous réclamons une politique lisible.

Mehr News Agency / CC BY (https://creativecommons.org/licenses/by/4.0)

UDB

watchxxx.top pornovideo8.com seexxxnow.net