Dans le cadre du Conseil métropolitain du 16 octobre, le conseiller métropolitain UDB Aurélien Boulé a pris la parole concernant la prolongation des dispositifs d’aides Vélo. Retrouvez son intervention ici.

Madame la présidente, cher-e-s collègues,

En matière de déplacement, nous vivons une période d’innovations et d’adaptation. Et, nos mobilités doivent participer à l’effort de lutte contre la propagation de la Covid.

La pratique de la marche à pied et du vélo sont deux modes responsables, non polluant. Ils permettent d’alléger la charge des transports en commun, condition indispensable à une exploitation normale du réseau en ces temps où la distanciation physique est un des premiers enjeux contre la pandémie.

Pour cette raison, avec les acteurs associatifs – comme « Place au vélo » ou le collectif « Tous en Selle » -, avec des représentants d’usagers, mais également avec les acteurs économiques ou culturels, nous nous sommes mobilisés pour proposer de nouveaux aménagements, de nouveaux services et participer ainsi collectivement à une diffusion plus importante de la pratique du vélo et de la marche à pied.

Depuis le début de la pandémie, nous avons aménagé 700 nouvelles places de stationnement vélos et une trentaine d’axes dédiés. Ainsi, ce sont 21 kilomètres supplémentaires d’aménagements provisoires qui permettent aujourd’hui de relier les communes de notre territoire. Réponse, parmi d’autres, de notre collectivité à la nécessité de réagir vite et de manière pragmatique face aux enjeux sanitaires mais aussi climatiques.

Ces nouvelles infrastructures respectent une logique d’aménagement temporaire, avec des moyens peu coûteux (marquage provisoire, mise en place de baliroutes, signalisation de chantier, etc.) et font bien évidemment l’objet d’une évaluation. Les contributions en ligne sont d’ailleurs ouvertes jusqu’à aujourd’hui, 16 octobre.

A cela s’ajoutent des services de mobilité et des participations financières que nous nous apprêtons à prolonger. Grâce à ces aides, les cyclistes pourront continuer de faire réparer leur vélo ou encore de bénéficier d’une participation pouvant aller jusqu’à 200 euros pour l’achat d’un vélo à assistance électrique.

La Métropole abonde ainsi le dispositif « Coup de Pouce Vélo », en en participant, comme l’État, à hauteur de 50€, à la remise en état de son vélo ou à l’achat d’un antivol.

Madame la présidente, cher-e-s collègues, ce projet de délibération œuvre pour une métropole protectrice de notre santé et de notre environnement, un territoire qui agit pleinement dans la lutte contre les bouleversements climatiques.

Plus que jamais, Nantes est une Métropole qui agit en faveur d’un nouveau contrat social et écologique. C’est pourquoi je vous invite à approuver ce projet de délibération.

Madame la présidente, cher-e-s collègues,

Je vous en remercie.

Délibération votée à l’unanimité.





Nous contacter

07 87 36 41 66

watchxxx.top pornovideo8.com seexxxnow.net