À l’occasion du 9 décembre, date anniversaire de la loi de Séparation des Églises et de l’État (1905), et du 10 décembre, date anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme adoptée par l’assemblée générale des Nations Unies, l’UDB du Pays de Brest réaffirme son ancrage dans le principe de laïcité ainsi que son niveau élevé d’exigence concernant le respect de la diversité, l’exercice des  libertés publiques et la cohésion sociale.

Les grands principes fondateurs de la laïcité et des droits humains sont inscrits dans la constitution et dans la loi, mais ils relèvent d’un processus non encore achevé et d’une pratique quotidienne à réinterroger en permanence. À cet égard, l’UDB du Pays de Brest rappelle le rôle irremplaçable des nos collectivités territoriales dans leur application, et par conséquent, dans le choix  des mesures susceptibles de combiner le respect du pluralisme des cultures, des cultes et de toutes les convictions, avec l’exercice de la liberté de conscience, de la liberté d’expression et le refus de toutes les discriminations.

Alors que l’obscurantisme frappe la société de manière violente, le gouvernement réagit par des mesures essentiellement répressives.

Face à cette situation, l’UDB rappelle avec force que la nécessité de protéger les citoyens de tous les fanatismes, passe par une éducation à l’esprit critique et à l’autonomie de jugement. L’éducation parentale, l’école et l’éducation populaire en sont collectivement le cadre privilégié.

L’UDB du Pays de Brest appelle les collectivités de proximité que sont les communes, à fédérer l’ensemble de ces partenaires éducatifs dans l’invention de modalités contemporaines du « vivre ensemble ».

C’est prioritairement l’Éducation, dans son rôle émancipateur, qui sera le moteur d’une citoyenneté du 21ème siècle capable de préserver l’espace de liberté auquel nous tenons.

Anne-Marie Kervern pour l’UDB du Pays de Brest





Nous contacter

07 87 36 41 66

watchxxx.top pornovideo8.com seexxxnow.net