À l’heure actuelle il n’est pas du tout justifié de mettre en place un couvre-feu à 18 h dans notre département. Le taux d’incidence y est de 62,2 cas pour 100 000 quand la moyenne hexagonale est à 188 ! Le tout avec un nombre d’hospitalisations en baisse. Pourquoi devons-nous subir le même couvre-feu que dans les zones à risque ?

Il ne s’agit pas de dire qu’il ne faut pas de mesures sanitaires restrictives s’il y a besoin mais d’essayer de trouver un bon équilibre entre la bonne santé de toutes et tous et la santé économique de nos entreprises et la santé psychique de nos concitoyens. Réduire encore notre espace de liberté dans le temps a des conséquences sur notre santé et pour le devenir de milliers d’entreprises.

Nous critiquons la gestion centralisée de la crise sanitaire par l’État qui fait preuve d’un manque de souplesse et d’adaptabilité aux réalités locales. Le Finistère subit cette situation comme beaucoup d’autres départements. Il est grand temps de décentraliser réellement notre pays. L’État doit lâcher du lest, c’est dans l’intérêt général.

UDB Penn-ar-Bed / Finistère





Nous contacter

07 87 36 41 66

watchxxx.top pornovideo8.com seexxxnow.net