Pour le retour de la ligne ferroviaire entre Morlaix et Roscoff

Partager sur facebook
Partagez
Partager sur twitter
Tweetez
Partager sur email
Envoyez
Roscoff

Appel de l’UDB à se rassembler pour souhaiter une « bonne année » à la ligne de train Morlaix Roscoff, le samedi 22 janvier, de 11h à 12h30 à la gare de Roscoff.

En cette période de souhaits et de vœux, la section du Pays de Morlaix et des Monts d’Arrée de l’Union démocratique bretonne a choisi d’organiser un grand rassemblement populaire, en gare de Roscoff, le samedi 22 janvier de 11 h à 12 h 30 et invite la population qui se sent concernée.

Depuis le 3 juin 2018 où les trains se sont arrêtés, les choses ont bien changé et les mauvaises conditions qui avaient entraîné la fermeture provisoire de la ligne de Morlaix à Roscoff ne sont plus de mises :

. Le port de Brest-Roscoff va intégrer le réseau trans-européen dont vont bénéficier les entreprises et les habitants du Finistère et de Bretagne ;

. Le Brexit est devenu effectif et fait de Roscoff le port le plus proche de l’Irlande ;

. La SICA déclare vouloir aller vers plus de produits « bio », ce qui logiquement doit entraîner une volonté de réduire l’impact écologique au niveau du transport ;

. Le concept du tout routier avec construction de ronds-points pour tenter d’enrayer les encombrements montre ses limites. À l’heure ou l’on rétablit les trains de nuits et le train de fret de fruits Perpignan-Rungis, la Bretagne doit se désenclaver elle aussi du tout camion ;

. La crise du COVID 19 a amené de nombreux touristes à s’intéresser aux joyaux de la rivière et de la baie de Morlaix, jusqu’à l’Île-de-Batz ;

. L’État se trouve confronté à la nécessaire transition écologique mondiale.

Des conditions nouvelles apparaissent donc qui doivent être étudiées autrement, qu’en se renvoyant la patate chaude, entre État et Conseil régional.

Le devenir de la ligne Morlaix Roscoff doit susciter espoir, enthousiasme et engagement novateur pour dynamiser le Pays de Morlaix et le Haut-Léon. Le moment est venu de se poser les bonnes questions sur le devenir de cette ligne et l’UDB appelle donc à une réflexion commune, voire une table ronde à organiser, par rapport aux véritables enjeux et aux intérêts pour chacun. Une manière aussi de penser ensemble et de faire participer les citoyens au devenir et à la richesse du territoire où ils vivent.

Il est temps de remettre de la lumière sur la ligne abandonnée. D’ores et déjà des acteurs associatifs, politiques, syndicaux et économiques ont été contactés et seront présents pour des prises de parole. Ce moment de rassemblement doit être fédérateur, nous comptons sur vous.

Michel Beaupré

Responsable de la section UDB du Pays de Morlaix et des Monts d’Arrée.

Contacts : montroulez-menezare@udb.bzh / 06 15 20 24 39

Partager sur facebook
Partagez
Partager sur twitter
Tweetez
Partager sur email
Envoyez