Un témoignage vivant du passé ouvrier de Couëron

Partager sur facebook
Partagez
Partager sur twitter
Tweetez
Partager sur email
Envoyez
Couëron

Les maisons dites « Bessonneau » furent créées à Couëron, après la Première guerre mondiale, dans le but de loger les nombreux ouvriers. Ces maisons en bois, si particulières, permirent d’accueillir des travailleurs étrangers, palliant le manque de mains-d’œuvre de l’époque, et faisant ainsi de Couëron, la ville la plus cosmopolite de l’Ouest dans les années 1920.

Or, la municipalité couëronnaise actuelle souhaite détruire le dernier exemplaire de ces maisons en bois, faute d’avoir mis en place un projet pédagogique autour de ce symbole de notre passé récent.

La fédération de Loire-Atlantique de l’UDB s’étonne devant le peu de considération portée à notre histoire ouvrière commune, ainsi que du manque de concertation à ce sujet.

L’UDB souhaite la mise en place d’un projet d’éducation populaire autour de cette maison, afin de valoriser cet héritage singulier pour les générations à venir.

Elle soutient également l’initiative naissante du « collectif maison Bessonneau » qui a pour but de sauvegarder et réhabilité ce bâtiment, témoignage vivant de l’Histoire ouvrière si particulière de Couëron.

Tanguy Kermorgant, représentant fédéral Union démocratique bretonne de Loire-Atlantique

Partager sur facebook
Partagez
Partager sur twitter
Tweetez
Partager sur email
Envoyez