Communication thématique : les enjeux de longévité

Communication thématique : les enjeux de longévité

Partagez
Tweetez
Envoyez

Intervention lors du Conseil Municipal de Nantes
Le 09/10/2022

Madame, la Maire, chèr·es collègues,

L’évolution démographique de notre société et en l’occurrence, le vieillissement de sa population nous pousse à repenser notre vision des enjeux de longévité.

En plus, des questions d’accessibilité ou d’adaptation au tout numérique, enjeux sur lesquels la ville de Nantes s’engage fortement, pour nous groupe UDB, le point fondamental qui doit intégrer toutes nos réflexions est celui de l’autonomie.

Celle-ci n’est possible qu’à condition de préserver la défense et l’amélioration de notre système solidaire collectif dont le but est d’offrir autonomie et qualité vie, digne et décente à nos aînés d’aujourd’hui et de demain.

Solidarité, d’abord par un système de redistribution des revenus pour :

  • D’une part permettre une meilleure répartition des pensions de retraite

  • Et d’autre part élever leur montant à un niveau suffisant pour que nos aînés puissent vivre dans des conditions matérielles convenables.

Solidarité également, via des services : à l’échelle de l’État comme à celle de la municipalité, l’intervention de la force publique sur le terrain est indispensable.

Je pense notamment à l’accompagnement médical, qui doit être réactif et de qualité afin de procurer le soutien nécessaire à une longévité sereine ; droit auquel nous devrions toutes et tous pouvoir accéder.

Enfin, solidarité par la proximité. Je prendrais ici l’exemple de l’écoquartier Bottière-Chénaie, l’un des plus grands projets d’habitat participatif intergénérationnel de Bretagne mais aussi de France.

Il comprend deux collectifs fondateurs : celui des Hameaux de Noues composé de jeunes couples avec ou sans enfant et « Maison multiple » composé de femmes seniors et de mères célibataires. Ces deux collectifs se sont unis pour définir un projet plus ambitieux d’habitat inclusif permettant de vivre ensemble plutôt que côte à côte.

Cette mixité intergénérationnelle permettra une plus grande entraide collective telle que la garde d’enfants, des petits travaux de bricolage ou encore proposer de l’aide aux démarches administratives numériques.

Parce que le vieillissement est aussi trop souvent synonyme d’isolement, les nouveaux modes d’habiter sont aussi un moyen concret pour lutter contre, et notamment celui des seniors.

C’est donc par un soutien collectif public, par l’adaptation de nos villes aux enjeux de longévité et par une plus grande mixité que nous permettrons à nos aînés de conserver le plus longtemps possible leur autonomie, leur permettant ainsi de la vivre pleinement et dignement.

Je vous remercie,

Valérie Coussinet – Ndiaye
Groupe UDB Ville de Nantes

Partagez
Tweetez
Envoyez