Intervention sur la mise en place d’une tarification solidaire pour les transports et le stationnement

Intervention sur la mise en place d’une tarification solidaire pour les transports et le stationnement

Partagez
Tweetez
Envoyez

Intervention lors du Conseil Municipal de Nantes
Le 124/10/2022

Mme la Maire, cher·es collègues,

L’extension de la zone de stationnement payant sur voirie est ambitieuse.

Elle va favoriser le stationnement des résidents et inciter les visiteurs à utiliser l’espace public pour des stationnements de courte durée ou emprunter les parkings.

Elle va permettre de répondre à différents enjeux :
– lutte contre le réchauffement climatique et contre la pollution due en partie à l’augmentation constante de la population et donc du nombre de voitures
– meilleure utilisation de l’espace public dans cette large centralité à l’intérieur des boulevards du 19ème pour offrir une ville plus respirable avec des espaces publics apaisés et végétalisés
– développement des modes de déplacements alternatifs, transports en commun, modes actifs qui sont moins polluants, plus économiques et bénéfiques pour la santé.

C’était un engagement de campagne.

Depuis le début du mandat, d’autres engagements relatifs aux mobilités ont été tenus.

J’en citerai deux :
– Baisse du prix des abonnements des transports en commun de 20 % (depuis le 1er janvier 2021)
– Gratuité des transports en commun le week-end (depuis le 24 avril 2021).

Toutes ces mesures sont importantes car elles permettent de proposer des alternatives à une trop importante utilisation de la voiture, principale cause des émissions de gaz à effet de serre. Mais elles doivent aussi s’inscrire dans un accompagnement social de la transition écologique, seule façon d’être comprise et acceptée par toutes et tous. C’est pourquoi, l’extension des zones de stationnement à l’intérieur des boulevards du 19ème doit s’accompagner d’une évolution de la tarification des résidents dans le sens d’une tarification solidaire. C’est aussi l’occasion d’harmoniser l’ensemble des tarifs liés aux déplacements avec une hausse des seuils (Q900) pour limiter l’impact des hausses de tarifs pour celles et ceux qui – souvent – bénéficient de peu d’aides.

Ainsi, à l’heure où nos Villes subissent toujours davantage un jacobinisme omniprésent. A l’heure où il faut quémander auprès des ministères la moindre marge de manœuvre pour répondre aux besoins essentiels des nantaises et des nantais, les mesures que nous prenons, vont changer notre Ville, pour plus de bien-être, pour plus de nature, pour plus de place pour les déplacements doux. Car c’est au prix de ces mesures que nous conjuguerons transition écologique et justice sociale, seul chemin pour faire face ensemble aux crises que nous traversons. C’est je crois l’esprit du projet et de la trajectoire présentés par notre collègue Denis Talledec et qu’évidemment le groupe UDB votera.

Pierre-Emmanuel Marais-Jegat
Groupe UDB Ville de Nantes

Partagez
Tweetez
Envoyez