Intervention sur le budget 2024 de Nantes

Intervention sur le budget 2024 de Nantes

Partagez
Tweetez
Envoyez

Intervention lors du Conseil Municipal de Nantes
Le 02/02/2024

Mme la Maire, cher·es collègues,

Dans un contexte que nous savons difficile, la ville de Nantes continue de s’engager fortement pour ses habitantes et habitants.

Que ce soit pour l’éducation, la culture, la lutte contre les inégalités sociales ou le dérèglement climatique, notre collectivité poursuit ses politiques pour répondre aux besoins des Nantaises et Nantais.

Ainsi, comme l’a annoncé Pascal Bolo, c’est un budget total de 630 millions d’euros que nous allons voter, dont 157 millions d’investissement.

Ce budget, que le groupe UDB votera, permettra la poursuite de nos actions pour notamment lutter contre les inégalités sociales et les discriminations.

A l’occasion de ce vote, nous pouvons aussi tirer un premier bilan du budget vert.

Ce budget vert vise à évaluer l’impact des dépenses de notre ville sur la transition écologique et de mettre en cohérence nos engagements budgétaires et les objectifs de transition écologique.

En objectivant les impacts environnementaux de nos politiques publiques ce budget vert nous permet de hiérarchiser nos actions et privilégier les solutions de sobriété écologique.

Il nous permet aussi de mettre en exergue certaines actions, comme par exemple la lutte contre l’artificialisation des sols, la végétalisation des cours d’écoles ou la rénovation énergétique de bâtiments publics, actions qui vont dans le sens de nos engagements pour la transition écologique.

Plus globalement, le budget 2024 est aussi débattu dans un contexte de progression des idées d’extrême-droite, progression que nous avons pu constater lors de la pathétique séquence de la loi anti-immigration.

Les causes de cette progression sont multiples. Il y a bien sûr une crise écologique, économique et sociale, une crise qui s’inscrit dans la durée mais qui amène trop souvent à une approche simplifiée des problèmes et des solutions.

Nous observons ainsi la montée d’un nationalisme français de plus en plus autoritaire, d’une société qui se replie sur elle-même, et qui a peur de ses identités, qu’elles soient régionales ou issues de l’immigration.

A l’UDB, nous continuons de penser que nos politiques publiques, nos engagements pour la reconnaissance de la diversité dans notre ville sont autant de garde-fous à une montée de ces idées nauséabondes, à cette recherche systématique d’un bouc-émissaire, toujours le même, l’étranger.

Nous pensons aussi que la victoire de ces idées n’est pas inéluctable, que ça soit en France ou dans l’ensemble de la Bretagne dite historique.

Pierre-Emmanuel Marais-Jegat
Groupe UDB Ville de Nantes

Partagez
Tweetez
Envoyez