Intervention sur le conventionnement de l’association Datsum 44

Intervention sur le conventionnement de l’association Datsum 44

Partagez
Tweetez
Envoyez

Intervention lors du Conseil Municipal de Nantes
Le 03/002/2023

Mme la Maire, cher·es collègues,

En breton, Dastum veut dire ramasser, récolter, recueillir…

Et c’est ce que fait l’association Dastum sur les cinq départements bretons depuis 1972, un travail de collecte, de sauvegarde et de diffusion du patrimoine oral de la Bretagne dite historique.

Comme l’a expliqué Michel Cocotier, Dastum 44 souhaite publier les manuscrits des chansons du pays nantais collectées par le chanoine Abel Soreau et sollicite de la Ville une autorisation à reproduire et publier 356 images afin d’illustrer l’ouvrage.

C’est, je crois, une belle initiative et ce sera l’occasion de découvrir ou redécouvrir le travail d’Abel Soreau, collecteur et photographe, qui comme de nombreux autres « collecteurs », je pense à De La Villemarqué et au « Barzaz Breiz », ont permis qu’un patrimoine issu d’une longue tradition orale, ne se perde pas.

Ce patrimoine de langue bretonne, gallèse ou française, est d’ailleurs toujours bien vivant, ici à Nantes comme ailleurs en Bretagne et je profite de cette délibération pour saluer la mémoire d’un de ces passeurs qui ont su mettre au goût du jour ces chants et musiques.

Ce passeur c’est Jean-Paul Corbineau, un des trois Jean, unan deus an tri Yann, décédé récemment. Avec Jean Chocun et Jean-Louis Jossic, ils ont porté haut et loin ce patrimoine avec de nombreuses chansons issues du collectage, comme « an alarc’h » (le cygne en breton) tirées du Barzaz Breiz, ou encore « tri martolod » chanson de marin sans doute originaire du pays nantais qui remonta jusqu’au Pays bigouden. 

Alors peut-être que les groupes de festoù-noz de demain, les groupes de musique traditionnelle, utiliseront quelques uns des chants recueillis par le chanoine Soreau.

Trugarez deoc’h / Merci

Pierre-Emmanuel Marais-Jegat
Groupe UDB Ville de Nantes

Partagez
Tweetez
Envoyez