Le nouveau contrat de Ville à Nantes

Le nouveau contrat de Ville à Nantes

Partagez
Tweetez
Envoyez

Intervention lors du Conseil Municipal de Nantes
Le 08/12/2023

Mme la Maire, cher·es collègues,

Le bilan du contrat de ville précédent fait ressortir une demande forte de la part des habitant.es des quartiers politique de la ville et témoigne en premier lieu, des difficultés économiques, et sociales qui traversent ces quartiers, soulignant toute l’importance de mener une politique publique transversale spécifique.

Constat est fait que les populations des quartiers les plus pauvres, sont encore celles qui renoncent le plus aux aides et droits auxquels elles peuvent prétendre, alors que ce sont celles qui en auraient le plus besoin, par manque d’informations et faute de complexité dans les démarches. L’un des enjeux majeurs de ce contrat sera de mieux les accompagner pour lutter plus efficacement contre le « non recours » en allant à leur rencontre pour leur présenter les droits auxquels ils et elles sont en droit d’accèder (logement, internet, éducation…)

Par la signature de ce nouveau contrat de ville, Nantes s’engage à nouveau à renforcer ses politiques publiques à destination des populations les plus fragiles et je ne citerai que 2 exemples :

  • Le développement des actions menées en matière de santé, je pense notamment à l’installation de la maison de santé de Bellevue qui offre un accès en proximité, à des médecins, des kinés et des sages-femmes.

  • Ou encore, agir pour l’emploi des femmes, en proposant de nouveaux modes de garde d’enfants, leurs permettant ainsi de pouvoir rechercher et trouver un emploi, donc d’avoir un accès à un revenu.

Améliorer le quotidien des habitant·es des QPV, c’est aussi apporter une réponse écologique autour de 3 axes majeurs :

– Mobilités douces et transports en commun : En Continuant à les développer et à les rendre toujours plus accessibles à toutes et tous pour ses déplacements au quotidien afin d’éviter la dépendance à la coûteuse voiture.

– Logement : D’une part en accompagnant la rénovation des logements existants pour lutter contre la précarité énergétique et anticiper les futurs dérèglements climatiques. Et d’autre part, encourager les nouveaux modes d’habiter, plus vertueux et plus inclusifs, générateurs de partage et d’échanges entre les habitant.es favorisant le vivre ensemble et la mixité sociale (projet d’habitat participatif au sein du Grand-Bellevue, initiative portée par la métropole) ou encore le développement de dispositifs destinés à favoriser le parcours résidentiel des habitant.es de ces quartiers dans des logements plus qualitatifs (BRS par exemple).

– Alimentation : Proposer une alimentation de qualité et de proximité accessible, c’est aussi lutter contre la précarité alimentaire dans ces quartiers. A titre d’exemple, la ville soutien l’association Vrac, qui propose des produits bio et ou locaux en vrac à des prix bas, dans les quartiers de Malakoff et de Bellevue. Cela permet à de nombreux ménages d’avoir accès à une meilleure alimentation, adaptée à leurs revenus.

Pour conclure, améliorer la qualité de vie des habitants de nos QPV :

– C’est un moyen efficace de casser les préjugés sur ces quartiers

– C’est permettre aux habitant.es de vivre plus dignement et accompagner leur émancipation

– C’est également un excellent moyen de lutter contre les trafics en tout genre, de leur donner moins d’emprise sur notre territoire.

Parce que permettre à chacun de s’émanciper et d’accéder à l’autonomie est un des combats de longue date de l’UDB, nous ne pouvons que saluer ce nouvel engagement de notre majorité. Nous voterons donc cette délibération avec conviction.

Valérie Coussinet – Ndiaye
Groupe UDB Ville de Nantes

Partagez
Tweetez
Envoyez