60 ans de l’UDB

Partagez
Tweetez
Envoyez

Fêter ses 60 ans, pour une formation politique, est rarissime. Créée en 1964, l’UDB a su traverser les époques et compte continuer à le faire, avec toujours la même méthode: se réinterroger en permanence.
Aussi, elle propose de fêter cet anniversaire autour d’un événement original: une fête ! Celle-ci aura lieu à Pontivy le 27 avril et tournera autour de deux tables-rondes: l’une sur l’histoire de l’UDB, l’autre sur son futur et d’un fest-noz. Comme en 2018, lors de la sortie de son livre-projet S’émanciper, le parti autonomiste entend plancher sur les enjeux pour la Bretagne de demain dans la joie et la bonne humeur. C’est ce qu’on fait en Bretagne !

A PARTIR DE 20h :

UN FEST-NOZ

Ce samedi 27 avril, à 20 h, au Palais des Congrès de Pontivy, l’UDB a concocté pour ses 60 ans un fest-noz fignolé aux petits oignons. Avec le groupe Ampouailh en tête d’affiche, le trio SEIM et des chanteuses et sonneurs du pays de Pontivy… Tout est prêt pour un rendez-vous festif tiré du meilleur tonneau.

Avec : AMPOUAILH, SEIM, Deux chanteuses du Pays de Pontivy, Audran et Rault, Le couple de sonneurs Guilloux – Cosquer et le trio Quéméré – Denis – Richard viennent compléter l’affiche.

 

LES 60 ANS DE l’UDB, C’EST AUSSI :

Une expo d’affiches anciennes. Au fil des décennies, l’UDB s’est forgée une solide réputation, remarquée et reconnue, dans le domaine de l’affiche politique. Des premières « Touriste, sais-tu que la Bretagne crève ? » ou « Bretagne = colonie » jusqu’aux provocantes « Bienvenue en Lorraine » ou « Paris nous pompe », l’UDB a souvent cogné fort. Et juste. Les 60 ans seront l’occasion de présenter une série d’affiches anciennes, rassemblées par le collectionneur morlaisien Jean Luc Guinamant. Ces affiches, souvent reconnaissables à leur couleur jaune
bouton d’or, écrites en français ou en breton, frappantes, marquantes, sont emblématiques de ces années de lutte pour l’autonomie de la Bretagne, contre la désertification, le nucléaire… Voici ce qu’écrit Michel Beaupré, à l’initiative de cette exposition : « Les affiches jaunes de ces premières années étaient connues et attendues car elles parlaient vrai, avec des slogans forts évoquant les problèmes bretons, sans concession, allant droit au but, en faisant prendre conscience aux Bretons de situations inacceptables, révoltantes ». On y retrouvera aussi les affiches – signées Jean-Claude Faujour- de la fameuse « Fête du Peuple Breton » annonciatrice des grands festivals bretons d’aujourd’hui… A ne pas manquer…

Un « Espace livres » / « Korn al levrioù »
L’UDB a été et demeure une pépinière d’auteur.e.s en tous genres, depuis Paol Keineg ou Yann-Ber Piriou dans les années 70 jusqu’à Christian Guyonvarch, Fañch Rebours et pas mal d’autres plus récemment… La journée des 60 ans sera aussi l’occasion d’en rencontrer quelques-uns :
Kristian Bras (Moussa, Kroashent-tro…), Pierre-Emmanuel Marais-Jégat (Alje 1957, prix Langleiz), Yves Lebahy (Défis pour la Bretagne, Où va la Bretagne…), Paol ar Meur (Didrouz war an treuzoù…), Gael Briand (Chroniques bretonnes…), Fanny Chauffin (Diwan, 40 ans déjà !…), Claude Thomas (Femmes de lettres en Bretagne…), Hélène Tordjmann (La croissance verte contre la nature, Critique de l’écologie marchande…), Emile Granville (Les défis de notre temps…), Jacques Ténier (Politiques pour une petite planète…), Marie-Claude Gaillard (collaboratrice de Gildas Trévetin pour ses Mémoires de jeunesse), Jean-Jacques Monnier (Résistance et conscience bretonne…), Christian Guyonvarc’h (Le voyage intérieur, de l’océan à Guerlédan…)…

 

 

Partagez
Tweetez
Envoyez