Annonces des maires de Penmarc’h et Audierne : stop à la violence !

Partagez
Tweetez
Envoyez
violence

En même pas deux semaines nous avons appris que deux maires de l’Ouest Cornouaille devaient endurer des pressions inacceptables dans l’exercice de leur fonction : l’une se met en retrait, l’autre ne se représentera pas aux prochaines municipales. Pour les mêmes raisons : la violence, sous différentes formes, qu’ils peuvent subir.

L’Union démocratique bretonne apporte son soutien à Gwenola Le Troadec et Gurvan Kerloc’h. Rien ne peut justifier de s’en prendre aux élu·es de la République, que l’on soit opposé à leur politique ou non. Si, pour Mme Le Troadec, les violences sont multiformes et de plusieurs origines, pour M. Kerloc’h, le coupable est tout trouvé : Didier Guillon. Il l’a d’ailleurs revendiqué lors du conseil municipal du mardi 28 mai, estimant avoir fait « œuvre de salubrité pour la commune ». Depuis sa défaite en 2020, l’élu d’opposition a littéralement pourri les débats, maniant l’insulte comme personne, jusqu’à en dégoûter le maire. Le vice-président au Département du Finistère fait honte à la fonction d’élu, contribuant à la dégradation du débat politique et à l’image des élu·es.

Dominique Evenat, responsable de la section UDB Ouest Cornouaille – Kornôg Kerne

Partagez
Tweetez
Envoyez