Contre l’extrême droite, construisons une Europe de progrès social, décentralisée et écologique !

Partagez
Tweetez
Envoyez

La proposition politique de l’Union Démocratique Bretonne est diamétralement opposée à celle de l’extrême droite. Elle promeut une Europe fédérale, écologiste et sociale. A l’opposé donc de la volonté du parti Reconquête, qui vient faire campagne à Carnac jeudi prochain.

Reconquête promeut le développement de l’énergie nucléaire alors que nous souhaitons développer les énergies renouvelables, seules à même de permettre une sobriété et une autonomie énergétique.

Reconquête veut restreindre le choix des prénoms donnés aux enfants, alors que nous réclamons le droit aux parents de choisir des prénoms, bretons notamment, dont certains sont aujourd’hui interdits, tel que le prénom Fañch. Car c’est par le respect des différences culturelles que nous favoriserons l’intégration de tous à un projet commun. Les Bretons, qui ont toujours respecté ces règles, attendent encore que la République Française respecte en retour les droits universels du peuple breton.

Reconquête souhaite recentraliser des compétences des régions alors que nous proposons au contraire de renforcer leurs moyens financiers et leur autonomie réglementaire. Nous souhaitons, par exemple, confier aux régions la totalité de la gestion des fonds européens pour
plus d’adaptation à la réalité des territoires.

Ce programme de l’Union Démocratique Bretonne est porté par la liste « Europe Territoires Écologie », menée par Lydie Massard en Bretagne, pour la fédération Régions et Peuples Solidaires, à l’occasion des élections européennes du 9 juin prochain.

Ce sont ces valeurs que nous défendrons lors du rassemblement prévu jeudi 11 avril à 18h30 à Carnac, en réponse à la campagne du parti d’extrême droite.

Partagez
Tweetez
Envoyez