Sondage IFOP commandé par l’UDB sur le logement en Bretagne

Partagez
Tweetez
Envoyez

Pour l’UDB, le débat sur la crise du logement n’a pas encore abouti à des mesures permettant de réguler le marché en faveur de l’habitat à l’année accessible à tous, même si des avancées partielles sont à noter.

Il y a deux mois, nous avions sollicités votre générosité lors d’une campagne de dons afin de commander un sondage auprès de l’Ifop sur plusieurs mesures fortes de régulation du marché. Grâce à vos dons, le parti a pu commander ce sondage pour tester, auprès d’un panel de Bretonnes et de Bretons des cinq départements, quelques grandes idées pour influer en profondeur sur le marché. L’objectif ? Créer un « choc de régulation » à même de stopper un phénomène gravissime : le détournement du parc de logements de Bretagne à des fins spéculatives ou récréatives, alors même que l’accès à la propriété et à la location se bouche pour une partie grandissante de la population.

Ce sondage, que vous trouverez intégralement en cliquant sur le lien, montre une attente forte de régulation.

Résultats de l’enquête : https://udb.cognix.cloud/index.php/s/cn0lfBR8I5sRbuu

Rapport de l’enquête : https://udb.cognix.cloud/index.php/s/w4AiCj3NUJOHj5l

La majorité des personnes interrogées trouve que les prix de l’immobilier sont trop élevés, que la Bretagne compte trop de résidences secondaires et trop peu de logements sociaux. Les Bretons sont :

  • 78 % à soutenir le statut de résident principal (dans les zones où le marché immobilier est tendu, seules les personnes y habitant depuis au moins un an pourraient acheter un logement) ;
  • 79 % à soutenir l’extension du système malouin de régulation des locations de courte durée (une maximum par personne physique) ;
  • 45 % à souhaiter que la moitié des résidences secondaires de Bretagne soient transformées en logements sociaux ;
  • 59 % favorables à une autonomie régionale pour réguler le marché de l’immobilier.

L’UDB appelle les élu·es de Bretagne, et notamment les parlementaires, à se saisir de ces résultats pour proposer et défendre des mesures de régulation et de redistribution ambitieuses dans le domaine du logement.

Tifenn Siret, porte-parole de l’UDB

Partagez
Tweetez
Envoyez